forum Pleiades
Nous sommes actuellement le 18 Déc 2017 11:52 Les heures sont au format UTC + 1 heure



 Page 1 sur 1 [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Puissance élairage
MessagePublié: 29 Oct 2014 19:16 
Légendaire
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Juil 2007 21:31
Messages: 1743
Localisation: Enerco Conseils - Aquitaine
Bonjour,

Pour les locaux non résidentiels, P+C propose des valeurs par défaut de puissance d'éclairage a priori issu du § 9.1.3.1 "Calcul de la puissance d’éclairage totale, Pecl_tot,l, pour Th-B" de la méthode Th-BCE.

Pour le calcul Th-C, on peut modifier ces valeurs de façon à valoriser un choix plus "vertueux". Mais j'hésite un peu sur ce que je dois rentrer dans la case "Puissance éclairage".

Par exemple, pour des locaux dont l'éclairement de référence est de 300 lux mais pour lesquels on fournit, nous, 500 lux, dois-je rentrer la véritable puissance installée (qui délivre 500 lux donc) ou la puissance qui, par règle de 3, délivrerait les 300 lux de référence ?


Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Formateur-partenaire d'Izuba Énergies
Enerco Conseils - enerco.free.fr
Blog : enercoconseils.wordpress.com

Image
Rencontres de la construction paille
Vendredi 8 décembre à Salies-de-Béarn (64)
Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 30 Oct 2014 08:46 
Expert

Inscrit le: 27 Mars 2014 09:42
Messages: 190
Bonjour,

il me semble avoir vu ça quelque part récemment, mais à prendre avec des pincettes en attente de l'avis d'un expert : il faut distinguer l'éclairage immobilier de l'éclairage mobilier.

Donc si l'éclairage principal (plafonnier, lampadaire, etc) assure 300 lux dans un bureau par exemple, et que l'appoint pour une tâche sur un bureau est complété par une lampe pour atteindre 500 lux, la RT demande de ne prendre en compte que l'éclairage principal.

Pas sûr à 100 % du tout !


Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 30 Oct 2014 09:36 
Légendaire
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Juil 2007 21:31
Messages: 1743
Localisation: Enerco Conseils - Aquitaine
Merci Sébastien, ce que tu dis semble logique.

Mais, je ne suis pas dans ce cas, on assure juste, de base, en éclairage immobilier, plus de confort que demandé pour éviter de la fatigue oculaire à des salariés dans une aire de production.

A priori, j'imagine que c'est la puissance réelle qu'on doit prendre en compte, tant pis si on dépasse l'éclairement de référence, faut sûrement assumer le choix :)


Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Formateur-partenaire d'Izuba Énergies
Enerco Conseils - enerco.free.fr
Blog : enercoconseils.wordpress.com

Image
Rencontres de la construction paille
Vendredi 8 décembre à Salies-de-Béarn (64)
Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 30 Oct 2014 09:47 
Expert

Inscrit le: 27 Mars 2014 09:42
Messages: 190
Oui, et dans certains usages, ça peut faire mal avec des puissances d'éclairage conventionnelles assez basses... Et gaffe aux circulation et autres sanitaires à 2W/m² dans d'autres usages !


Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 30 Oct 2014 09:51 
Légendaire
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Juil 2007 21:31
Messages: 1743
Localisation: Enerco Conseils - Aquitaine
Effectivement, à croire que la RT a déjà prévu des Leds partout :O


Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Formateur-partenaire d'Izuba Énergies
Enerco Conseils - enerco.free.fr
Blog : enercoconseils.wordpress.com

Image
Rencontres de la construction paille
Vendredi 8 décembre à Salies-de-Béarn (64)
Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 28 Juil 2016 14:31 
Confirmé

Inscrit le: 11 Juil 2016 10:29
Messages: 16
Bonjour,

Je déterre un vieux poste, car je me renseigne sur les puissances surfaciques intégrées dans les études. J'ai fait quelques recherches et je me permets de faire un petit sondage.

Qu'avez-vous l'habitude de prendre en compte pour renseigner ce paramètre?

Bien souvent, sans étude d'éclairage, voir en phase permis de construire, ce paramètre est difficile à estimer sans connaitre les luminaires implantés dans les futures locaux ou même du type d'éclairage (fluo, LED). Cette valeur en W/m² à une grosse influence dans les calculs en fonction du type d'usage RT2012.

Personnellement, je pense qu'une puissance de 5 W/m² pour un éclairage LED pour des bureaux est une bonne approche en phase PC. Je prendrais 8 à 10 W/m² pour un éclairage fluo.

Qu'en pensez vous?


Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 21 Nov 2016 11:26 
Spécialiste

Inscrit le: 28 Mai 2012 15:49
Messages: 53
Bonjour,

Oui, effectivement ce n'est pas évident quand on a pas l'étude d'éclairage..
Je suis un peu plus pessimiste sur mes valeurs.
- LED basique < 10 W/m²
- LED performant < 5 W/m²
- Eclairage traditionnel < 15 W/m² (8 ou 10 pour les downlight des circulations et autres petites pièces)
- Eclairage traditionnel de centre commercial ou atelier < 20 W/m²
Mais je crois que je suis trop pessimiste..
C'est intéressant d'avoir vos avis :D

Sinon, préconisez vous parfois le fractionnement de l'éclairage dans les pièces?


Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 21 Nov 2016 11:52 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Avr 2010 08:47
Messages: 3135
Localisation: IZUBA énergies
Roman a écrit:
préconisez vous parfois le fractionnement de l'éclairage dans les pièces?
Cela permet, dans une certaine mesure, de réduire les consommations d'éclairage puisqu'il sera alors possible de n'éclairer que le fond de la pièce.


Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES
Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 12 Déc 2016 11:29 
Confirmé

Inscrit le: 11 Juil 2016 10:29
Messages: 16
Citer:
- Eclairage traditionnel de centre commercial ou atelier < 20 W/m²


Effectivement, les surfaces commerciales sont un vrai casse tête, les résultats sont même surprenant. Je remarque dans certains cas dans ces locaux, lorsque l'on saisie une puissance d’éclairage faible les consommations sont élevés et plus on augmente cette puissance par m², les consommations diminues (CEP) ! Cela dépend aussi du type d'éclairage (fluocompact, halogène..)....

Est-ce que cela à un rapport avec l'éclairage d'accentuation des aires de ventes (§ 9.1.3.2.2 p. 485)?

Pourrait on avoir quelques explications?


Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 12 Déc 2016 11:50 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Avr 2010 08:47
Messages: 3135
Localisation: IZUBA énergies
Vince29 a écrit:
Est-ce que cela à un rapport avec l'éclairage d'accentuation des aires de ventes (§ 9.1.3.2.2 p. 485)?
Oui, clairement.

Vince29 a écrit:
Pourrait on avoir quelques explications?

Les résultats obtenus sont liés à la méthode de calcul décrite au § 9.1.3.2.2, aux différentes formules de calculs utilisées et notamment :

Pièce jointe:
2016-12-12_11h49_03.png
2016-12-12_11h49_03.png [ 38.08 Kio | Consulté 18093 fois ]


Je n'ai pas plus d'explication que cela...


Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES
Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 14 Déc 2016 09:59 
Spécialiste
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Mai 2013 16:06
Messages: 67
Bonjour,

Un piège avec les commerces : sur un usage "surface de vente inférieur à 300m²", l'éclairage immobilier est une valeur fixe qui généralement plombe le résultat (50W/m²!). Ce n'est pas tout le temps représentatif de l'usage réel... j'ai donc tendance dans ce cas à utiliser l'usage "surface de plus de 300m²" qui est plus paramétrable. A noter d'ailleurs que la méthode ne précise pas les surfaces, du moins pas dans le chapitre en pièce jointe. Est-ce que IZUBA pourrait préciser d'où viennent les 300m² qui portent peut-être à confusion?

Pour les bureaux, en complément de ce qui s'est dit plus haut, il y a un calcul assez sioux qui vient compléter l'éclairage déclarer pour prendre en compte l'éclairage immobilier. Voir également la capture d'écran ci-jointe.

Pour le reste, il me semblerait logique de prendre en compte la puissance installée, et de ne pas faire de prorata dans le cas où celle-ci est trop importante (référence aux premiers échanges) : il s'agit bien de regarder les consommations que va engendrer l'installation, si celle-ci est sur-dimensionnée, elle consommera assez lgoiquement plus.


Pièces jointes:
Description du fichier: méthode TH BCE éclairage
méthode TH-BCE éclairage.JPG
méthode TH-BCE éclairage.JPG [ 158.51 Kio | Consulté 18017 fois ]
Jean-Sébastien Flammang
http://www.flammang-conseil.fr
Hors-ligne
   
 Sujet du message: Re: Puissance élairage
MessagePublié: 14 Déc 2016 11:17 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Avr 2010 08:47
Messages: 3135
Localisation: IZUBA énergies
JSF a écrit:
Est-ce que IZUBA pourrait préciser d'où viennent les 300m² qui portent peut-être à confusion?

Comme indiqué ici dans le manuel, cela provient du tableau 75 du §9.1.3.6.1 de la méthode Th-BCE.


Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES
Hors-ligne
   
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
 Page 1 sur 1 [ 12 messages ] 


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 11 invités


  •  Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum 
  •  Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum 
  •  Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum 
  •  Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum 
  •  Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum