Débit infiltration P+C et EN13790

Posez vos questions sur l'utilisation de la simulation thermique et énergétique dynamique

Modérateurs : Stephane_T, Régis, Ludovic_B, Jean-Louis, Renaud

Répondre
jdpjav
Gourou
Messages : 293
Enregistré le : 27 oct. 2010 16:45

Débit infiltration P+C et EN13790

Message par jdpjav » 13 sept. 2017 16:22

Bonjour,
Sur un petit projet (T4 de 90 m²), le calcul aéraulique de P+C me donne une infiltration totale d'environ 54 m3/h +/-3 sur toute l'année.
Si j'utilise la calculette pratique de l'ami Olivir, la En13790 me donne à peine 10 m3/h.
(Mes données sont : ATbât 200 m² ; Vc 241 m3 ; I4 0,6 m3/h/m² ; VMC SF avec Tra 0,33 V/h soit 80 m3/h ; exposition vent moyenne).

Je n'avais jamais fait cette comparaison ... Du coup -et sauf erreur :
1- si le calcul aérau est bon à quoi sert ce calcul par la norme EN13790 ??
2- le résultat du calcul aérau m'interroge : 54 m3/h d'infiltration c'est ici 68 % du débit extrait !

Avez-vous constaté de telles valeurs ?
Merci de vos avis.

Avatar du membre
Régis
Administrateur
Messages : 3294
Enregistré le : 21 avr. 2010 08:47
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Re: Débit infiltration P+C et EN13790

Message par Régis » 14 sept. 2017 12:01

Le calcul aéraulique prend en compte des données de vent (vitesse et direction).
Il prend également en compte les mouvements d'air entre les pièces.
Ainsi, une pièce très exposée au vent aura beaucoup d'entrées d'air.
Celle à l’abri du vent aura beaucoup d'air qui sort.

Je vous propose d'attendre la réponse de Stéphane qui serait certainement plus pertinente que la mienne.
Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES

jdpjav
Gourou
Messages : 293
Enregistré le : 27 oct. 2010 16:45

Re: Débit infiltration P+C et EN13790

Message par jdpjav » 14 sept. 2017 15:42

Merci,
Oui bien sûr, mais j'ai du mal à comprendre pour quoi un tel débit de fuite (est-ce courant ou serait-ce plutôt le signe d'une erreur qq part ?).

J'ai posé une question très similaire le 31 mai dernier (http://www.izuba.fr/forum/viewtopic.php?f=2&t=3424).
Stéphane était très occupé et on a enchaîné aussi sur d'autres sujets d'intérêts (QAI). Il a dû un peu m'oublier sur cette question de débit de fuite.
De mon coté, le projet étant en standby, je n'ai pas relancé ...

Je recevrai vos avis avec bcp d'intérêt et comprend très bien que vous avez par ailleurs fort à faire ;-) .
Cdlt

Avatar du membre
Régis
Administrateur
Messages : 3294
Enregistré le : 21 avr. 2010 08:47
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Re: Débit infiltration P+C et EN13790

Message par Régis » 14 sept. 2017 15:51

Stéphane sera de retour lundi et vous répondra dès que possible.
Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES

Avatar du membre
Stephane_T
Administrateur
Messages : 314
Enregistré le : 28 janv. 2013 09:27
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Re: Débit infiltration P+C et EN13790

Message par Stephane_T » 18 sept. 2017 13:15

Désolé, je n'ai pas de réponse à vos questions. Je ne connais pas la norme En 13790. Il faudrait comparer son algo de calcul à celui du module aéraulique de Comfie.
Les débits d'infiltrations sont directement liés aux différences de pression de part et d'autre de la façade au niveau de chaque paroi. Comment est déterminée cette différence de pression dans la norme en question ?
Stéphane Thiers
Ingénieur R&D
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
courriel : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES

jdpjav
Gourou
Messages : 293
Enregistré le : 27 oct. 2010 16:45

Re: Débit infiltration P+C et EN13790

Message par jdpjav » 19 sept. 2017 09:20

Bonjour,

@Stéphane,
Ma question1 du 13/09 "1- si le calcul aérau est bon à quoi sert ce calcul par la norme EN13790 ??" était assez secondaire. Je sais bien -même si je ne connais pas cette norme dans son détail- qu'elle ne peut donner qu'un résultat très indicatif non directement comparable avec un calcul aéraulique.

J'ai juste utilisé le résultat que donne cette norme pour appuyer mon questionnement sur un résultat d'infiltration a priori très élevé; d'où mon étonnement : "2- le résultat du calcul aérau m'interroge : 54 m3/h d'infiltration c'est ici 68 % du débit extrait !".

Dans mon message du 31 mai dernier (http://www.izuba.fr/forum/viewtopic.php?f=2&t=3424), je vous faisais part également part de mon étonnement quand à l'impact du Q4pa sur les débits volumétriques d'infiltration et d'entrée par les orifices d'entrée d'air.

Intrigué par ces débits de fuite, je viens de faire une série de simul sur un bâtiment simple.
2 pièces de 50 m²/100m3, reliées par une porte ouverte en continu, sans porte ni fenêtre extérieure.
Q4pa = 0.6 réparti à 50% murs/toit.
La pièce A est chauffée à 20°C, l'autre non.

Simul1
Extraction 30 m3/h en pièce A
Insufflation 30 m3/h en pièce B
Résultats (en hiver)
Infiltration entrante ~6 à 10 m3/h, soit 25% du débit insufflé/extrait (NB: les infiltrations sortantes sont du même ordre. Logique ...).


Simul2
Extraction 60 m3/h en pièce A
Insufflation 60 m3/h en pièce B
Résultats (en hiver)
Infiltration entrante ~6 à 10 m3/h, soit 12,5% du débit insufflé/extrait (NB: les infiltrations sortantes sont du même ordre. Logique ...).

Simul3
Extraction 30 m3/h en pièce A
Entrée d'air 30 m3/h fixe en pièce B (insufflation supprimée)
Résultats (en hiver)
Infiltration entrante ~23 à 24 m3/h, soit 78% du débit extrait (NB: les infiltrations sortantes sont nulles. Logique ...).
Débit sur l'Entrée d'air calibrée 30m3/h_fixe : ~3 à 4 m3/h, soit 12% du débit extrait.

Simul4
Extraction 60 m3/h en pièce A
Entrée d'air 60 m3/h fixe en pièce B (insufflation supprimée)
Résultats (en hiver)
Infiltration entrante ~43 m3/h, soit 72% du débit extrait.
Débit sur l'Entrée d'air calibrée 60m3/h_fixe : ~12 m3/h, soit 20% du débit extrait.

Simul5
Extraction 60 m3/h en pièce A
Entrée d'air 120 m3/h fixe en pièce B (insufflation supprimée)
Résultats (en hiver)
Infiltration entrante ~34 m3/h, soit 57% du débit extrait.
Débit sur l'Entrée d'air calibrée 120m3/h_fixe : ~20 m3/h, soit 33% du débit extrait.

Conclusion
Mes précédents résultats qui ont motivés mes questions sont confirmés.
Sur la foi du calcul aéraulique, une ventilation de type simple flux (ici par extraction) peut induire un débit d'infiltration de l'ordre de 80 % du débit extrait pour un Q4pa de 0,6.
Il en découle que le débit par l'Entrée d'air installée est très faible, et dépend fortement du calibre de cette dernière (de sa perte de charge).
Tout cela parait finalement logique et inquiétant à la fois vis à vis de la qualité de l'air dans les différentes pièces d'un bâtiment ventilé ainsi puisque les fuites existeront et les lieux et débit de fuites sont impossibles à pré-déterminés avec certitude.
Cela interroge aussi sur le calibrage des Entrées d'air du marché. Ne faudrait-il pas les sur-dimensionner très largement pour favoriser le flux d'air par elles plutôt que par les fuites du bâtiment.
Et puis une remarque et une question : le passage d'une entrée d'air à "débit fixe" (selon l'appellation de P+C) du calibre 60 à 120 m3/h (simul 4 --> simul 5) a un fort impact sur son débit réel pour une extraction pourtant réduite à 60 m3/h. Quelle est donc la loi de transfert (débit = f( deltaP) d'une Entrée d'air fixe ?

Répondre