DAV/DAC et bouches de ventilation

Posez vos questions sur l'utilisation de la RT2012

Modérateurs : Stephane_T, Régis, Ludovic_B

Répondre
Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1854
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

DAV/DAC et bouches de ventilation

Message par olivir » 30 oct. 2014 09:49

Bonjour,

J'ai déjà évoqué ce sujet au téléphone avec Régis mais je me permets de poster ici pour poser les choses et que tout le monde soit au courant.

Sur un projet non résidentiel, j'ai une ventilation double flux (avec échangeur) aux débits modulés par des sondes CO2 ou de présence.

Pour modéliser cela, je suis passé, comme Izuba le conseille, par une DAC couplée à des bouches régulées. Il y a donc un coefficient de réduction de débit Crdbnr associé à ces bouches.

Cependant, quand on lance le calcul RT, on est averti que le Crdbnr est forcé à 1, ce qui signifie donc que la modulation des débits n'est jamais prise en compte !
La régulation de débit de la bouche "Bouche de ventilation soufflage Réunion:20 x Locaux de réunion >250 m3 (18m3/h /occ.) Soufflage Ventilateur Tout ou peu" du groupe "Groupe 1" n'est pas cohérente (Soufflage/reprise) avec la ventilation mécanique de type DAC §8.2.3.2.2. La valeur CRDBNR est forcée à 1.
Vu qu'un incohérence est annoncée, on pourrait penser qu'il fallait utiliser une DAV, mais, outre le fait que cela ne correspond pas à l'usage, l'absence d'échangeur pose un problème majeur.

Est-ce que mon modèle est faux ou doit-on attendre la prochain version du moteur de calcul pour que les modulations de débits soient bien prises en compte ?
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Formateur-partenaire d'Izuba Énergies
Enerco Conseils - enerco.free.fr
Blog : enercoconseils.wordpress.com

Image
Un atout pour l'avenir : la construction Bois et Paille

Avatar du membre
Ludovic_B
Omniscient
Messages : 699
Enregistré le : 09 août 2011 10:13
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Re: DAV/DAC et bouches de ventilation

Message par Ludovic_B » 03 nov. 2014 14:15

olivir a écrit : Sur un projet non résidentiel, j'ai une ventilation double flux (avec échangeur) aux débits modulés par des sondes CO2 ou de présence.

Pour modéliser cela, je suis passé, comme Izuba le conseille, par une DAC couplée à des bouches régulées. Il y a donc un coefficient de réduction de débit Crdbnr associé à ces bouches.

Cependant, quand on lance le calcul RT, on est averti que le Crdbnr est forcé à 1, ce qui signifie donc que la modulation des débits n'est jamais prise en compte !

Vu qu'un incohérence est annoncée, on pourrait penser qu'il fallait utiliser une DAV, mais, outre le fait que cela ne correspond pas à l'usage, l'absence d'échangeur pose un problème majeur.
Ahah, problème complexe... :D
il ne faut pas confondre la DAV (débit d'air variable) et la modulation du débit. Bien que les termes soient très proches en français, les significations d'un point de vue réglementaire sont très différentes:
- la modulation correspond à une diminution du débit pris en compte dans le calcul du fait de la non présence de personne dans la pièce grâce à un système de détection.
- la variation de débit correspond à une AUGMENTATION du débit de la CTA pour limiter les recours à la climatisation lorsque qu'il fait plus chaud à l'intérieur qu'à l'extérieur (surventilation) .

La DAV n'apportera donc rien au problème rencontré, elle n'a pas vocation à prendre en compte ce problème.
Par contre, la modulation de débit s'adapte tout à fait à la double flux classique (hors DAV).

Le problème de la méthode pour l'association de la DAC avec des bouches à modulation de débit vient du fait que la DAC peut avoir un registre de mélange. Avec le caisson de mélange, le débit renseigné au niveau de la bouche correspond au débit avec recyclage éventuel, de fait les coefficients de modulation déterminés pour de l'air neuf sont "faussés". Voilà pourquoi la méthode interdit des DAC avec cndbnr différents de 1.
Nous avions évoqué ce pb avec le CSTB lors d'une réunion de travail en 2012... Nous leur avions de fait demander de pouvoir avoir des cndbnr inférieur à 1 si la CTA DAC ne possède pas de caisson de mélange. Dans cette configuration, rien n’empêche sa mise en place à priori.

Dans l'attente, et dans le cas d'une CTA DAC SANS RECYCLAGE, on pourrait envisager de renseigner directement des débits foisonnés du coef cndbnr. D'un point de vue méthode cela se tient. Cependant, nous n'avons pas eu de confirmation officielle que cette manip est autorisée.

Dans l'attente et en toute rigueur il devient impossible de valoriser une modulation de débit associée à une CTA DAC.
Ludovic Bureau
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 rue Gine, écoparc
34690 Fabrègues

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1854
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Re: DAV/DAC et bouches de ventilation

Message par olivir » 03 nov. 2014 21:19

Merci Ludovic, tout est maintenant clair.

Mais je ne crois pas que je vais m'aventurer à moduler à la main les débits. De toute façon, la RT m'handicape déjà lourdement (- 20 %) l'efficacité des échangeurs pourtant certifiés Passivhaus du projet, je ne suis plus à ça prêt...
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Formateur-partenaire d'Izuba Énergies
Enerco Conseils - enerco.free.fr
Blog : enercoconseils.wordpress.com

Image
Un atout pour l'avenir : la construction Bois et Paille

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1854
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Re: DAV/DAC et bouches de ventilation

Message par olivir » 04 nov. 2014 15:10

Comme il y a modulation de débits et modulation de débits, j'ai quelques questions supplémentaires.

La consommation des ventilateurs est fonction des débits, est-ce pris en compte via le Crdbnr ? Je veux dire, la puissance que l'on indique pour les ventilateurs est elle bien évaluée à la baisse quand les débits diminuent ?

Si ce n'est pas le cas – ou pour tous les forçages constatés des Crdbnr à 1 dans le moteur actuel – faut-il modifier la puissance nominale des ventilateurs à une valeur moyenne plus réaliste du fonctionnement ?

Pour ce qui est des puissances en inoccupation, on parle bien des puissances quand le scénario de la méthode suppose zéro dans la grille de la méthode ? (et non pas les moments inoccupés des périodes occupées qui modulent le débit)
Fichiers joints
rt2012 scénario ventilation.png
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Formateur-partenaire d'Izuba Énergies
Enerco Conseils - enerco.free.fr
Blog : enercoconseils.wordpress.com

Image
Un atout pour l'avenir : la construction Bois et Paille

Avatar du membre
Régis
Administrateur
Messages : 3524
Enregistré le : 21 avr. 2010 08:47
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Re: DAV/DAC et bouches de ventilation

Message par Régis » 05 nov. 2014 14:12

olivir a écrit : La consommation des ventilateurs est fonction des débits, est-ce pris en compte via le Crdbnr ? Je veux dire, la puissance que l'on indique pour les ventilateurs est elle bien évaluée à la baisse quand les débits diminuent ?
Non, ce coefficient Crdbnr n'influence pas les consommations des auxiliaires de ventilation.
olivir a écrit :Si ce n'est pas le cas – ou pour tous les forçages constatés des Crdbnr à 1 dans le moteur actuel – faut-il modifier la puissance nominale des ventilateurs à une valeur moyenne plus réaliste du fonctionnement ?
Il n'existe pas de texte officiel qui permette de faire cela, mais le raisonnement se tient. L'idéal serait d'avoir une fiche d'application sur ce point.
En attendant, il parait difficile de déroger à la saisie "officielle".
olivir a écrit :Pour ce qui est des puissances en inoccupation, on parle bien des puissances quand le scénario de la méthode suppose zéro dans la grille de la méthode ?
Oui, c'est bien ça.
Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES

Nico.Naud
Gourou
Messages : 435
Enregistré le : 09 sept. 2008 11:54
Contact :

Re: DAV/DAC et bouches de ventilation

Message par Nico.Naud » 06 nov. 2014 09:33

Olivir a écrit :Si ce n'est pas le cas – ou pour tous les forçages constatés des Crdbnr à 1 dans le moteur actuel – faut-il modifier la puissance nominale des ventilateurs à une valeur moyenne plus réaliste du fonctionnement ?
Personnellement, je le saisis comme ça...
"Se contenter de croire nous évite la pénible nécessité de penser", Isaac Asimov

Sobriété énergétique avant, Efficacité énergétique ensuite, énergies renouvelables enfin
(Environnement : avant, pendant, après)

Luc
Expert
Messages : 244
Enregistré le : 23 mai 2014 10:06

Re: DAV/DAC et bouches de ventilation

Message par Luc » 03 août 2018 09:06

Réponse RT-Batiment :

Notre réponse :

Dans les bouches-conduits, il existe bien un paramètre de la modulation des débits d’air en fonction du taux d’occupation, du CO2, etc… mais il n’est utilisable qu’en simple ou double flux tertiaire.
On ne peut pas y recourir lorsqu’on définit une CTA DAC ou DAV (le moteur de calcul bloque explicitement la simulation).
L’idée derrière cette interdiction est que la fonction de chauffage/refroidissement des locaux, nécessitant des débits élevés, n’est pas compatible avec la modulation hygiénique des débits d’air telle que prise en compte dans Th-BCE . Cette dernière n’est en effet valable qu’en tout air neuf et avec un pilotage uniquement pour la qualité d’air.
Dans le cadre de la méthode Th-BCE, comme cela était le cas en RT2005, on doit saisir, pour la puissance du ventilateur, la puissance au débit nominal, ne tenant pas compte du coefficient de réduction Crdbnr.

Avatar du membre
Régis
Administrateur
Messages : 3524
Enregistré le : 21 avr. 2010 08:47
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Re: DAV/DAC et bouches de ventilation

Message par Régis » 03 août 2018 09:39

Merci pour ce retour.
J'ai repris cette information ici, dans la page correspondante du manuel.
Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES

Répondre