Page 4 sur 4

Re: Calcul BBio

Posté : 17 juin 2019 10:31
par ThibautSOGETI
Si j'ai bien suivi, le débit à entrer pour le BBIO est le débit hygiénique (le débit minimal imposé en quelque sorte).
J'ai pas cherché très longtemps sur internet, donc je me trompe peut-être, mais je n'ai pas connaissance d'une quelconque réglementation qui impose de ventiler mécaniquement en inoccupation.
Donc pour moi, débit en inoccupation = 0 (sauf cas particuliers je suppose).

Je suis preneur de tout complément.

EDIT : évidemment, débit en inoccupation réel pris en compte au niveau du CEP.

Re: Calcul BBio

Posté : 17 juin 2019 17:23
par sebastien38
@Luc,

c'est la nouvelle épreuve du bac ?!

Re: Calcul BBio

Posté : 17 juin 2019 17:30
par sebastien38
Luc,

comme les locaux à occupation passagère non climatisés d'un groupe CE2 ne l'empêchent pas d'être CE2 (voir ci-dessous) je pense que le plus simple est d'avoir un seul groupe CE2, et débit Bbio = 250 m3/h en occupation, 0 m3/h en inoccupation.

http://support.bbs-logiciels.com/suppor ... -un-local-

et la phrase de l'arrêté :
CE2.PNG
(2.52 Kio) Pas encore téléchargé

Re: Calcul BBio

Posté : 18 juin 2019 08:37
par Luc
Oui

je comprends bien

mais dans quel cas avez-vous des débits en inoccupation? :?:

Re: Calcul BBio

Posté : 18 juin 2019 10:01
par clement ardouin
Ce que je comprends en y regardant de plus près, c'est qu'en effet les débits hygiéniques réglementaires à saisir pour le Bbio seraient toujours nuls sauf pour des cas particulier de locaux ayant une pollution spécifique émanant même en inoccupation.
Donc selon cette interprétation, pour le cas de sanitaires par exemple, le débit peut être saisie nul en inoccupation.

Re: Calcul BBio

Posté : 18 juin 2019 14:24
par NicolasV
ThibautSOGETI a écrit :
17 juin 2019 10:31
Si j'ai bien suivi, le débit à entrer pour le BBIO est le débit hygiénique (le débit minimal imposé en quelque sorte).
J'ai pas cherché très longtemps sur internet, donc je me trompe peut-être, mais je n'ai pas connaissance d'une quelconque réglementation qui impose de ventiler mécaniquement en inoccupation.
Donc pour moi, débit en inoccupation = 0 (sauf cas particuliers je suppose).

Je suis preneur de tout complément.

EDIT : évidemment, débit en inoccupation réel pris en compte au niveau du CEP.
Pour moi le Réglement sanitaire impose des débits constant dans les pièces à pollution spécifique.

J'entre donc dans mon débit BBIO en occupation le débit lié à l'occupation (ex 10x25m3h) + le débit lié à la pollution spécifique des sanitaires, si les réseaux de ventilation sont différents.

Hors occupation, je renseigne uniquement les débits liés à la pollution spécifique (sanitaires, etc).

Re: Calcul BBio

Posté : 18 juin 2019 16:48
par sebastien38
Oui, mais rt-batiment dit lui-même que pour saisir les débits de ventilation Bbio en tertiaire, on considère l'air neuf : https://www.rt-batiment.fr/nc/faq/detail.php?faqid=229 !

Re: Calcul BBio

Posté : 18 juin 2019 18:14
par NicolasV
sebastien38 a écrit :
18 juin 2019 16:48
Oui, mais rt-batiment dit lui-même que pour saisir les débits de ventilation Bbio en tertiaire, on considère l'air neuf : https://www.rt-batiment.fr/nc/faq/detail.php?faqid=229 !
Ok mais pour moi, une extraction seule entraine impérativement une entrée d’air à un endroit.
Que ce soit par compensation via la double flux, ou par entrée d’air.

De la même manière qu’en logement on rentre bien dès débits alors que l’on est en extraction seule ?

Re: Calcul BBio

Posté : 19 juin 2019 08:35
par sebastien38
De la même manière qu’en logement on rentre bien dès débits alors que l’on est en extraction seule ?
Certes, mais la même page du site dit clairement qu'en habitat, on considère bien les débits extraits.

C'est vrai que c'est pas très clair.

Re: Calcul BBio

Posté : 19 juin 2019 08:44
par Luc
voilà c'est ça qu'on veut! de la bonne incompréhension :D

Re: Calcul BBio

Posté : 19 juin 2019 08:50
par clement ardouin
Je pense que comme le CSTB le dit, c'est l'air neuf le plus important.
L'extraction dans les sanitaires sur un plateau de bureau va permettre d'apporter une partie de l'air neuf pour la zone bureau, et c'est l'air vicié des bureaux qui va être utilisé pour évacuer les polluants des sanitaires.
En somme l'extraction des sanitaires (au moins en occupation) ne va pas augmenter le débit d'air neuf du bâtiment.

Pour le logement c'est un peu différent.

Re: Calcul BBio

Posté : 19 juin 2019 09:48
par NicolasV
sebastien38 a écrit :
19 juin 2019 08:35
De la même manière qu’en logement on rentre bien dès débits alors que l’on est en extraction seule ?
Certes, mais la même page du site dit clairement qu'en habitat, on considère bien les débits extraits.

C'est vrai que c'est pas très clair.
Oui effectivement... :D

Le CSTB parle "d'air neuf entrant", comme dit plus haut je pars du principe qu'une extraction de 90m3/h en sanitaire implique impérativement une entrée d'air neuf de 90m3/h (compensation, entrée d'air, étanchéité de l'enveloppe).

Ne pas saisir de débit hors occupation pour ces centrales simple flux revient à considérer que l'on coupe cette ventilation hors occupation. Il me semble que certains militent en faveur de cette pratique, notamment en passif, mais c'est un autre débat :mrgreen: