Meilleure inertie et confort d'été moins bon

Posez vos questions sur l'utilisation de la simulation thermique et énergétique dynamique

Modérateurs : Stephane_T, Ludovic_B, Régis, Jean-Louis, Renaud

Répondre
Géraldine
Habitué
Messages : 38
Enregistré le : 19 nov. 2007 08:25

Meilleure inertie et confort d'été moins bon

Message par Géraldine » 02 oct. 2012 08:20

Bonjour,

je travaille actuellement sur un bâtiment de bureaux. Initialement prévu en maçonnerie isolée par l'intérieur, le maître d'ouvrage souhaite passer avec une isolation extérieure. Lorsque je compare les simulations avec les mêmes scénarii d'occupation, de puissance... il s'avère que l'apport d'inertie dégrade les résultats, pouvez-vous m'expliquer pourquoi? Comment puis-je expliquer ça à mon client?

Merci

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1962
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Re: Meilleure inertie et confort d'été moins bon

Message par olivir » 02 oct. 2012 08:46

Bonjour Géraldine,

L'inertie n'a rien d'une panacée, sans plus de tactique aval, elle aura tendance à augmenter le nombre d'heures chaudes. C'est d'ailleurs ce que j'ai expliqué au colloque "Bâtiments Basse Énergie en Aquitaine, 5 ans d'expérience".

Dans votre cas, votre inertie absorbe la chaleur qui n'est pas évacuée. Les températures se maintiennent plus élevées que dans le bâtiment sans inertie parce que la chaleur a maintenant trouvé un lieu où se stocker.

Imaginez que la chaleur soit de l'eau. Dans le premier cas, vous versez l'eau dans un lieu sans inertie, sans éponge si on se fie à l'analogie précédente. Elle n'a pas de lieu où se stocker, alors même si le niveau monte vite, elle fuit rapidement quand la source se tarit à la façon de gouttes sur une vitre.

En rajoutant de l'inertie, vous avez ajouté une éponge si bien que quand la chaleur n'est plus fournie, l'éponge, elle, encore humide, est capable d'en restituer. Le niveau est monté moins vite mais si vous n'essorez pas l'éponge, la vitre va restée humide, le bâtiment va resté chaud.

Mais peut-être, avez-vous également plus de consommations en hiver ?
Si c'est cela, c'est que votre éponge est sèche ou a le temps de sécher entre 2 consignes hautes, si bien qu'il vous faut d'abord la recharger avant de pouvoir amener l'humidité au bâtiment. Je vous laisse faire l'analogie inverse en remplaçant éponge par inertie et eau par chaleur ;)
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

Répondre