VMC Double flux

Posez vos questions sur l'utilisation de la simulation thermique et énergétique dynamique

Modérateurs : Stephane_T, Ludovic_B, Jean-Louis, Régis, Renaud

Géraldine
Habitué
Messages : 38
Enregistré le : 19 nov. 2007 08:25

Message par Géraldine » 21 avr. 2008 10:59

Bonjour,

je ne parviens pas à saisir le coefficient de performance de l'échangeur. Ma valeur est sans cesse remplacée par "Aucun". Que dois-je faire?

Avatar du membre
Renaud
Administrateur
Messages : 1102
Enregistré le : 18 oct. 2006 17:01
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Message par Renaud » 22 avr. 2008 17:02

La valeur doit être comprise entre 0 et 1.
Elle se réinitialise si on dépasse 1.

Meilleures salutations
Renaud Mikolášek
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
4 rue de Dublin, parc Aquatechnique
34200 Sète

Avatar du membre
Arnault
Expert
Messages : 136
Enregistré le : 14 avr. 2008 19:56
Localisation : Poitiers
Contact :

Message par Arnault » 25 avr. 2008 19:06

Bonjour,

J'ai essayé une méthode "très fine" pour simuler une VMC double flux avec récupérateur de chaleur.

Il faut créer 2 zones fictives, une soufflage et une extraction.
  • La zone soufflage reçoit :
    • ((1-rendement récup) x débit total) d'air extérieur
      et (rendement récup x débit total) d'air extrait
    La zone extraction reçoit la totalité des débits des zones ou l'air est extrait.
Le mieux c'est encore de faire un schéma pour mieux comprendre, exemple d'une ventilation en cascade avec rendement de 80% :
Image

L'intérêt principal est qu'il y a bien qu'une seul entrée d'air et la récupération de chaleur est bien "distribuée" à toute les zones ou il y a du soufflage.
L'autre intérêt est que chaque zone peut avoir une ventilation externe indépendante de la VMC double flux, donc possibilité de simuler une ventil naturelle avec contrôle en fonction de la température.

NB : cette méthode a été validée par Renaud, même si il se peut qu'il y ait des problèmes de convergence.
Arnault Leroy
EcoAbita - Poitiers
Forum I3ER (Ingénierie de l'Efficacité Energétique et des Energies Renouvelables)

Avatar du membre
Nicolas Broutin Bio
Novice
Messages : 1
Enregistré le : 08 avr. 2008 09:49
Localisation : Ivry-sur-Seine
Contact :

Message par Nicolas Broutin Bio » 28 avr. 2008 18:04

Bonjour à tous,

Je commence tout juste à prendre en main et entre deux projets P+C. Sauf erreur de ma part j'ai une remarque intéressante en lien avec la VMC double flux:
En simulant une pièce avec et sans VMC double flux il s'est avéré que les besoins en rafraichissement étaient plus important avec l'échangeur de chaleur que sans.
Es-ce que je me trompe ?
Si oui, quelle est la méthodologie pour l'usage de la double flux en été ?
Si non, pensez-vous que, pour prendre en compte mon échangeur, je puisse simplement faire :

Qv x (1-rendement échangeur)


Cela sera-t-il toujours suffisamment réaliste entre des zones très hétérogènes?

Merci

Nicolas
-------------------------------------------------------
BIO Intelligence Service S.A.S.
1 rue Berthelot - 94200 Ivry-sur-Seine - France
Tel : +33 (0)1 56 20 28 98
-------------------------------------------------------

Avatar du membre
Renaud
Administrateur
Messages : 1102
Enregistré le : 18 oct. 2006 17:01
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Message par Renaud » 29 avr. 2008 14:36

En fait quand on utilise la double-flux en été, on fait de la récupération de chaleur durant la nuit... Du coup, on ne rafraichit plus le bâtiment.
C'est pour ça qu'en général, on by-pass la double-flux dans ces périodes là.

Meilleures salutations
Renaud Mikolášek
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
4 rue de Dublin, parc Aquatechnique
34200 Sète

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1996
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Message par olivir » 18 oct. 2009 20:15

Arnault a écrit : Image

L'intérêt principal est qu'il y a bien qu'une seul entrée d'air et la récupération de chaleur est bien "distribuée" à toute les zones ou il y a du soufflage.
L'autre intérêt est que chaque zone peut avoir une ventilation externe indépendante de la VMC double flux, donc possibilité de simuler une ventil naturelle avec contrôle en fonction de la température.
Très chouette méthode en effet - merci Arno ! - qui a le mérite de pouvoir travailler avec les vrais débits répartis comme il faut tout en ayant une ventil externe de libre pour les infiltrations p. ex.

Dans les inconvénients, il y a en effet les problèmes de convergence (196 à l'instant :shock: ) mais aussi les temps de calcul qui s'allongent fortement, et l'onglet ventilation interne qui ressemble à du Picasso :D

Attention aussi, parce que si on oublie un scénario de ventil interne, P+C nous avertit mais ne corrige pas... j'ai passé 10 minutes à revoir toutes mes ventil :evil:

Autre point à surveiller : P+C refuse qu'on alimente une zone avec plus de 10 ventil internes, gare !
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

Nico.Naud
Gourou
Messages : 443
Enregistré le : 09 sept. 2008 11:54
Contact :

Message par Nico.Naud » 19 oct. 2009 07:34

Je ne vois pas bien la différence avec le fait de n'utiliser qu'une seule zone d'extraction-insufflation présentant les mêmes débits... Et permettant de n'utiliser qu'une zone thermique supplémentaire !

Arnault et Olivir, avez-vous essayé les 2 méthodes pour en comparer les résultats ?

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1996
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Message par olivir » 19 oct. 2009 09:52

Bonjour Nico,

En fait le très gros avantage par rapport à la "méthode fine", c'est tout de même de laisser disponible les ventilations externes des pièces (pour les infiltrations p. ex.) !

Voici un exemple avec une DF unique dont l'échangeur a une efficacité de 80% :

Image
Les flèches circulaires indiquent une ventilation externe, les flèches droites une ventilation interne.
NB : Comme me l'a fait remarquer Renaud, on peut se passer de la zone d'extraction fictive et faire autant de retours que de zones mais on peut vite saturer la zone ou se perdre dans les calculs de débits. Et surtout, ici, on peut modifier le rendement de la récupération en n'agissant qu'en deux endroits :wink:


Je n'aime pas complexifier gratuitement, mais cette méthode XF est intéressante pour modéliser infiltrations et mélanges d'air réalistes d'une ou plusieurs DF :P

Difficile de comparer méthode F et XF notamment à cause des infiltrations mais j'ai fait un petit test et il n'y a pas une folle divergence malgré les erreurs de convergence.

J'ai fait également, très rapidement, une petite comparaison des deux méthodes en reprenant l'exemple simple ci-dessus sans infiltration (2 pièces de 62,3 et une de 25 m3):

Image

Les différences sont, somme toute faibles : la méthode XF annonce des besoins de chauffage un peu supérieurs et une moindre tendance à la surchauffe.
Modifié en dernier par olivir le 03 mai 2010 14:46, modifié 5 fois.
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

Nico.Naud
Gourou
Messages : 443
Enregistré le : 09 sept. 2008 11:54
Contact :

Message par Nico.Naud » 19 oct. 2009 13:15

Ok, je viens de comprendre la différence entre les 2 méthodes. Merci :).

HolY
Confirmé
Messages : 15
Enregistré le : 15 janv. 2010 17:13

Message par HolY » 18 févr. 2010 09:54

Du coup, dans toutes ces méthodes , on n'a pas calculé la consommation du système de ventilation.

Vous regardez la doc technique d'un système brassant le volume d'air correspondant à votre projet et l'intégrez à vos résultat?

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1996
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Message par olivir » 18 févr. 2010 10:01

Bonjour,

Ces méthodes servent à modéliser, plus ou moins finement, les échanges aérauliques pour un même système.

Ce sot des "astuces" de modélisation, on ne change pas le système mais la façon de le modéliser.

P+C ne fait pas de calcul de consommations des VMC.

Votre question évoque une autre problématique, qui mériterait d'ouvrir un post dédié peut-être : "Évaluation des consommations des système de ventilation" ;)
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

HolY
Confirmé
Messages : 15
Enregistré le : 15 janv. 2010 17:13

Message par HolY » 18 févr. 2010 10:31

oui, c'est vrai que c'est encore quelque chose d'autre.

Sinon, j'en suis à mes expérimentation :
J'ai donc simulé la méthode simple (mon projet n'en est qu'au début, je veux juste voir un aperçu de la solution)

J'ai donc utilisé la méthode simple consistant à diminuer les taux de ventilation externe (par exemple 0.3 vol/h au lieu de 1 pour une récupération de 70 % de l'énergie)

Pour le comportement d'hiver, pas de problème, mais le comportement d'été n'est plus cohérent puisque la ventilation et donc le rafraichissement n'est plus aussi important.

On alors, il va falloir que je créé des contrôle sur le scénario de ventilation. je n'ai pas encore aborder ça, je vais jeter un coup d'œil.

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1996
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Message par olivir » 18 févr. 2010 10:36

Ou plus simple :
- une simulation été + une simulation hiver,
- un scénario de ventilation annuel.
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

nyfa
Habitué
Messages : 39
Enregistré le : 11 mars 2010 11:29

Re: VMC Double flux

Message par nyfa » 25 mars 2010 15:14

question de nouvel utilisateur:

pour créer une zone fictive, il faut au moins une pièce fictive? et si oui de quoi sont constituées les parois de cette pièce?

En bref, si quelqu'un peut me donner la méthode à suivre pour créer une zone fictive je serai ravie :D

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1996
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Re: VMC Double flux

Message par olivir » 25 mars 2010 15:24

Bonjour nyfa,

Oui pour créer une zone fictive, il faut d'abord créer une pièce fictive !
Choisissez un volume cohérent par rapport à la ventilation (quelques vol de la pièce/h).
Attention à l'inertie du mobilier également (cf Image)!

Pour lier cette pièce, il faut que vous lui créiez une paroi mais également une autre dans une pièce de votre projet, pour contact.
Choisissez une composition très fortement isolante (1000 cm de PSE perso) et une surface faible pour que son impact sur le projet soit négligeable.
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

Répondre