modelisation poele a bois

Posez vos questions sur l'utilisation de la simulation thermique et énergétique dynamique

Modérateurs : Stephane_T, Ludovic_B, Régis, Jean-Louis, Renaud

Répondre
ECEIE
Spécialiste
Messages : 57
Enregistré le : 18 juil. 2007 13:23

modelisation poele a bois

Message par ECEIE » 01 oct. 2008 15:28

Bonjour à tous,

Pour modeliser au mieux un poêle à bois, j'indique une puissance maximale la 1er heure du matin et je diminue progressivement la puissance toute les heures pour arriver à 0W environ 4-5heures après.

Et vous comment faites vous ?

Avatar du membre
Renaud
Administrateur
Messages : 1081
Enregistré le : 18 oct. 2006 17:01
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Message par Renaud » 02 oct. 2008 17:38

Si c'est un poële rechargé manuellement, c'est une solution en effet.

Mais il est aussi possible de calculer les besoins à partir d'un scénario thermostaté et de multiplier le résultat par un rendement de régulation (qui est assez mauvais dans le cas d'un poêle).

Meilleures salutations
Renaud Mikolášek
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
4 rue de Dublin, parc Aquatechnique
34200 Sète

ECEIE
Spécialiste
Messages : 57
Enregistré le : 18 juil. 2007 13:23

Message par ECEIE » 03 oct. 2008 19:26

le but dans ma simulation n'est pas de connaître la consommation (ou besoins de chauffage) mais si avec un poêle on peut chauffer une maison sans appoint

Avatar du membre
Jeremy
Spécialiste
Messages : 62
Enregistré le : 24 nov. 2007 18:57
Localisation : ECOSYSTEMES - Durfort (30)
Contact :

Message par Jeremy » 15 juil. 2009 19:50

Bonjour à tous

Est-ce que quelqu'un à des retours à faire sur cette méthode ?

Dans mon cas, c'est très délicat de réguler la puissance dissipée.

Je prends le cas d'une maison fortement isolée avec peu de besoins (sud). Les plus petits poêles font 5 à 6kW et même en fonctionnant à 1/2 charge ça fait 3kW au démarrage et des surchauffes immédiates...

A mon avis, la première chose à faire, c'est de voir si, en maintenant une consigne dans la pièce où se trouve le poêle, on atteint des températures convenables dans les autres pièces : on s'occupe déjà des transferts de chaleur (conduction par les parois, ventilation forcée par portes ouvertes :x en espérant qu'il n'y ait pas de problèmes de convergence !)

Ensuite, on peut avoir une idée de la puissance nécessaire pour maintenir cette consigne, et tenter de définir une "loi" de dissipation de puissance à partir du poêle, mais c'est pas évident d'ajuster en fonction de la météo et de l'occupation...

Enfin, il reste le problème d'arriver à réguler réellement le poêle de cette manière... en évitant de fonctionner à réduit pour garder un rendement correct :roll:

Bref, c'est pas tout simple.

Répondre