Sous bassement ossature bois ou isolation par l'exterieur

Posez vos questions sur l'utilisation de la simulation thermique et énergétique dynamique

Modérateurs : Stephane_T, Ludovic_B, Jean-Louis, Régis, Renaud

Répondre
LFMN
Spécialiste
Messages : 67
Enregistré le : 19 janv. 2009 18:16
Localisation : NANTES

Sous bassement ossature bois ou isolation par l'exterieur

Message par LFMN » 14 avr. 2009 17:25

Bonsoir.

J'aurais voulu savoir comment sont traiter thermiquement les sous-bassement des murs extérieur lorsque le terre plein est au même niveau que le sol extérieur.

Petit rappel les DTU impose d'arrêté le bardage à 15 ou 20cm (j'ai plus le chiffre exacte) du sol extérieur.

La méthode que j'envisageais d'employé étais de sur-élevé le terre plein pour que le sol des locaux soit au-dessus du niveau de l'isolation des murs, mais cela implique un surcout, (remonté du niveau du terre plein + remonté de la hauteur sous plafond + rampe d'accès PMR).

Je rencontre le même problème sur les batiment en réno, lorsque l'on veut faire de l'isolation par l'exterieur et que le sol est au même niveau a l'extérieur et a l'intérieur.

Merci

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1995
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Message par olivir » 15 avr. 2009 08:57

Il y a de toute façon un surcoût puisqu'en france on ne traitait pas jusqu'alors réellement les ponts thermiques.

Une solution classique est de placer de l'isolant enterré.
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

LFMN
Spécialiste
Messages : 67
Enregistré le : 19 janv. 2009 18:16
Localisation : NANTES

Message par LFMN » 15 avr. 2009 09:44

Pour moi dans le cas que j'explique dans mon premier message, ce n'est plus un pont thermique mais une partie de mur non isolé, puisque l'on se retrouve a avoir 15 ou 20 cm de haut (au dessu du sol fini) de mur sur toute la périphérie du bâtiment qui n'est pas isolé.

partie de mur non isolé = non conforme garde fou RT

je ne parle pas de la liaison terre plein mur, mais de la partie de mur qui est au dessus (surbot sur lequel repose les lisse d'ossature bois). vu que dans le DTU le bardage doit s'arrête à 20cm du sol (donc pas d'isolation).

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 1995
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Message par olivir » 15 avr. 2009 09:55

Ce n'est pas ce cas-ci :

Image

avec un z et un d négatifs ?

Il y a plusieurs solutions mais si le bardage doit s'arrêter avant le sol, l'isolation peut, elle, se poursuivre.
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

LFMN
Spécialiste
Messages : 67
Enregistré le : 19 janv. 2009 18:16
Localisation : NANTES

Message par LFMN » 15 avr. 2009 10:52

Si tout a fait, sauf que Z=0

Après j'ai bien pensé isolé la partie basse avec un foamglass ou équivalent, mais cela fait un peu bricol car après dans le bardage ou dans l'ossature on est plus en laine. En plus un isolant a nu :cry:

En tous cas cette solution ne semblait pas plaire a l'économiste.

Après lorsque l'on est en réno et que l'on veut faire de l'isolation extérieur, c'est difficilement applicable, a moins de creusé sur toute la périphérie du bâtiment, mais la on part dans une folie ...

Avatar du membre
jbcompin
Spécialiste
Messages : 55
Enregistré le : 03 déc. 2007 12:14
Localisation : Alsace
Contact :

Message par jbcompin » 16 avr. 2009 11:25

en allemagne quasiment tous les bâtiment neufs sont construit en légère surélévation pour éviter ces problèmes.

dans tous les cas il faut isoler le sous bassement : isoler par l'extérieur sert en grande partie à gérer les ponts thermiques.

creuser toute la périphérie du bâtiment pour intégrer un isolant enterré n'est pas inutile : cela permet de rénover l'étanchéité et de créer un drainage. L'eau reste un élément à écarter du bâtiment.

en enterré, il y a effectivement le verre cellulaire, sinon moins cher mais moins environnemental : polyuréthane (mais bon ca représente un volume limité).
idéalement il faut intégrer une zinguerie entre isolant enterré et isolant supérieur. On peut faire remonter le delta MS dans le profilé de zinguerie, ce qui permet de protéger l'isolant enterré.


concernant la simulation, on peut le faire honnetement à partir de bases de données suisses.
si on veut du règlementaire dans le cas d'une labelisation..., il faut prendre le dossier "Détermination et calcul des ponts thermiques linéiques et intégrés des constructions en bois" dispo sur le site du CTBA. Le problème est que le CSTB ne connait que ces valeurs et qu'il faut faire des demandes spécifiques au CTBA pour d'autres gestions de ponts et la on commence à vraiment d'amuser.

Répondre